Communiqué du groupe Volkswagen – La problématique du CO2 pratiquement résolue

  • Aucune discordance illégale concernant les données de consommation et d’émissions de CO2 n’a été constatée à ce jour
  • Une légère adaptation des valeurs de consommation des véhicules neufs s’impose seulement pour quelques variantes de modèles

Un mois seulement après que des questions ont été soulevées à propos des valeurs de CO2 mesurées pour quelques modèles du Groupe, Volkswagen a dans une large mesure clarifié la situation. À l’issue d’examens et de contrôles de mesure poussés menés en interne, il est maintenant clair que, pour pratiquement toutes ces variantes de modèles, les émissions de CO2 correspondent aux valeurs mesurées initialement. Le soupçon de discordance illégale en ce qui concerne les données de consommation de véhicules actuellement produits en série ne s’est pas confirmé. Il ressort des nouvelles mesures réalisées en interne que seules neuf variantes de modèles de la marque Volkswagen présentent de légers écarts.

D’ici à la Noël, ces résultats de mesures vont être vérifiés par un service technique neutre sous le contrôle des autorités publiques. Dans le cas des véhicules pour lesquels l’exactitude des données initiales telles que déterminées en interne est confirmée, il n’y aura aucune suite. Ils pourront être proposés à la vente sans aucune restriction. En ce qui concerne les quelques modèles pour lesquels des écarts seraient constatés, les valeurs de réception seront adaptées dans le cadre de procédures normales.

Volkswagen a communiqué ces résultats à la commission de contrôle du gouvernement fédéral allemand et à l’Office fédéral allemand pour la Circulation des Véhicules à Moteur (KBA). Initialement, le Groupe Volkswagen avait annoncé qu’environ 800.000 véhicules pourraient être concernés. Ce chiffre ne s’est donc pas vérifié. Les mesures internes n’ont révélé d’écart que pour neuf variantes de modèles et portent sur seulement quelques grammes de CO2 en moyenne. En termes de consommation normalisée, cela correspond à une augmentation de 0,1 à 0,2 l/100 km (mesurée selon le NCCE). Avec une production annuelle de quelque 36.000 unités, ces variantes de modèles représentent seulement environ 0,5% du volume total de la marque Volkswagen. La liste des variantes de modèles concernées peut être consultée sur le site www.volkswagen-media-services.com.

Les filiales Audi, ŠKODA et SEAT se sont entendues sur une procédure similaire avec leurs autorités de contrôle compétentes.

Les consommations réelles pour le client ne changent pas. De plus, les véhicules ne doivent faire l’objet d’aucune mesure technique. Dans ce contexte, le risque économique de deux milliards d’euros auquel on s’attendait initialement n’a pas été confirmé. Un impact économique mineur dépendra du résultat des nouvelles mesures à effectuer.

Liste des véhicules année-modèle 2016 devant faire l’objet d’une révision des valeurs de CO2

Pour neuf variantes de modèles, il ressort des mesures de contrôle réalisées de manière volontaire qu’un ajustement des valeurs d’émission de CO2 s’impose. Les valeurs figurant dans les catalogues seront adaptées en temps utile, dans le cadre des procédures habituelles.

Polo                     1.0 TSI BlueMotion 70 kW EU6                            DSG 7v*

Scirocco              2.0 TDI BMT 135 kW EU6                                    Man. 6v

Jetta                     1.2 TSI BMT 77 kW EU6                                       Man. 6v

Jetta                     2.0 TDI BMT 81 kW EU6                                      Man. 5v

Golf Cabriolet     2.0 TDI BMT 81 kW EU6                                      Man. 5v

Golf                     2.0 TDI BMT 110 kW EU6                                    Man. 6v

Passat Alltrack    2.0 TSI 4MOTION BMT 162 kW EU6                  DSG 7v*

Passat Variant     2.0 TDI SCR 4MOTION BMT 176 kW EU6         DSG 7v

Passat Variant     1.4 TSI ACT BMT 110 kW EU6                            Man. 6v

* Variante de modèle non commercialisée en Belgique.